YAD VASHEM : LIEU DU SOUVENIR DES MARTYRS ET DES  HÉROS  DE LA SHOAH

 

La "Solution finale" était le nom de code nazi pour la destruction délibérée, programmée, des Juifs d'Europe

SOMMAIRE

   LA NUIT DU MONDE

CHRONOLOGIE DE LA DÉPORTATION, La mise en place du génocide juif

LA NUIT DE CRISTAL

DE L' ANTISÉMITISME A L' ÉTAT GÉNOCIDAIRE NAZI.  LES RESPONSABLES DE LA SOLUTION FINALE

Les pogroms

LA SOLUTION FINALE DE LA QUESTION JUIVE

NOMBRE DE VICTIMES DE LA SHOAH

LES GHETTOS SOUS LE TROISIEME REICH

L' EXTERMINATION DES JUIFS : LA SHOAH PAR BALLES

  LES PRINCIPAUX CAMPS DE CONCENTRATION ET CAMPS D' EXTERMINATION

LE CAMP D'EXTERMINATION D'AUSCHWITZ-BIRKENAU

LA SÉLECTION A AUSCHWITZ-BIRKENAU

LES COMMANDOS DES FOURS CRÉMATOIRE

LES CHAMBRES A GAZ

LE MEURTRE DES ENFANTS

LES MÉDECINS DE LA MORT

RÉVOLTE JUIVE DANS LES GHETTOS DANS LES CAMPS

LE SOULÈVEMENT DU GHETTO DE VARSOVIE

LA LIBÉRATION DES CAMPS

TÉMOIGNAGES DE VICTIMES AUTOUR D'AUSCHWITZ ET DE LA SHOAH

LE LIVRE NOIR : TEXTES ET TÉMOIGNAGES

TÉMOIGNAGES NAZIS SUR LES MASSACRES DES POPULATIONS JUIVES

YAD VASHEM : LIEU DU SOUVENIR DES MARTYRS ET DES HÉROS  DE LA SHOAH

    LES JUSTES DE FRANCE

Les crimes contre l'humanité

 NÉGATION DE LA SHOAH

DÉFINITIONS ET ÉTUDE DU GÉNOCIDE

COMMENTAIRES SUR LE PHÉNOMÈNE GÉNOCIDAIRE

GOUVERNEMENT ET GÉNOCIDE

PRÉVENTION DES GÉNOCIDES

LE système d'alerte avancée pour les génocides 

Eugénisme et génocide

TECHNOLOGIE ET GÉNOCIDE

PSYCHOLOGIE ET PSYCHOSOCIOLOGIE DU GÉNOCIDE

LANGAGE ET GÉNOCIDE

RESSOURCES AUDIOVISUELLES SUR LA SHOAH : FILMS, DOCUMENTAIRES, CONFERENCES

LA PHILOSOPHIE, LA THÉOLOGIE FACE A LA SHOAH

ART ET SHOAH

BIBLIOGRAPHIE,

HISTORIOGRAPHIE DE LA SHOAH

SITES CONSACRÉS A LA SHOAH

(Création du  site, le 25/4/2011)

Gérard Méchoulam. Fondateur et directeur éditorialiste. Tous droits réservés.

 

   

       "La Shoah est un chapitre charnière dans l'histoire des Juifs et un événement de portée à la fois unique et universelle pour tous les peuples. L'anéantissement des Juifs fut un dogme absolu et fondamental de l'antisémitisme des nazis. C'est sur la base de cette idéologie sans pitié et grâce à l'appareil d'un État moderne que les Allemands et leurs collaborateurs purent exterminer six millions de Juifs - hommes, femmes, enfants.

Les grands centres européens de la culture et de la créativité juives furent anéantis sous le IIIe Reich. L'indifférence internationale avec laquelle tant de gouvernements et de peuples observèrent le drame qui frappait les victimes du nazisme jette une ombre tenace sur la conscience collective de l'humanité. La Shoah remet en cause les valeurs fondamentales et les croyances qui sont au coeur de la culture et de la civilisation humaines. En cela, la Shoah constitue une mise en garde pour nous et pour les générations futures.

Le nom de Yad Vashem  nous vient de la Bible :"Et je leur donnerai, dans ma maison et dans mes murs, un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés" (Isaïe 56,5). Yad Vashem, l'Institut commémoratif des héros et des martyrs de la Shoah, se trouve à Jérusalem. Il fut crée en 1953 par une loi du Parlement israélien dans le but de commémorer les six millions de Juifs anéanties par une volonté féroce d'éradiquer la culture juive, et l'héroïsme et la force d'âme  des Justes parmi les nations, qui risquèrent leur vie pour sauver des Juifs pendant la terreur nazie.

Yad Vashem a pour mission de perpétuer le souvenir de la Shoah, pour que le monde n'en oublie jamais l'horreur et la cruauté. Ce travail de mémoire se fait au moyen de projets commémoratifs, en réunissant, en vérifiant et en publiant des témoignages personnels de rescapés ou d'autres personnes ayant vécu la Shoah, en assurant la reconnaissance et le respect de journées commémoratives appropriées, en accordant aux victimes la nationalité israélienne à titre posthume, en remettant une médaille et un diplôme aux Justes parmi les nations, et en représentant l'État d'Israël à l'étranger dans les actions commémoratives.

Yad Vashem se trouve à Jérusalem , sur Har Hazikaron, la colline du Souvenir ; l'institut s'étend sur une vingtaine d'hectares. Il est composé de deux musées principaux, de plusieurs centres d'exposition, d'un ensemble unique de monuments et de sculptures, dont certains sont de la main des plus grands artistes de notre temps. L'institut héberge également la collection la plus complète au monde de documents, de témoignages et d'informations diverses sur la destruction des Juifs. Des événements spéciaux ouvertes au public jalonnent le calendrier, avec plusieurs expositions temporaires chaque année. L'institut accueille plus de 1,3 million de visiteurs par an, dont les invités officiels de l'État d'Israël.

Principaux lieux de visite

Lieu incontournable de Yad Vashem, le Musée historique retrace l'histoire de la Shoah grâce à des photographies, objets de l'époque, documents, supports audiovisuels. L'histoire est présentée dans l'ordre chronologique ; elle montre la montée en puissance de la politique nazie antijuive, de la répression à la ghettoïsation, pour culminer dans la mise en place de l'extermination systématique. L'exposition met l'accent sur les réactions juives à la Shoah.

Le Hall des Noms rend honneur aux victimes, qu'il  prend soin de commémorer non pas comme des numéros anonymes de matricule, mais comme des individus à part entière. Les millions de feuilles de témoignages qui y sont exposées sont autant de pierres funéraires symboliques, rappelant le nom et les données biographiques sur les victimes communiqués par des parents ou des amis. "Chaque personne a un nom"; c'est là une mission sacrée et sans fin, à laquelle le public est invité à participer en envoyant les noms des victimes dont il a eu connaissance. Le personnel de l'institut aide aussi les visiteurs à la recherche d'informations sur des ancêtres disparus.

Le Musée d'art rend hommage à la force d'âme des êtres humains et propose la plus grande collection du monde sur l'art de la Shoah. On y trouve des oeuvres créées dans les conditions difficilement imaginables de la Shoah, ainsi qu'une sélection d'oeuvres créées après la guerre par des rescapés de la Shoah et par d'autres artistes.

Le Jardin et l'Allée des Justes parmi les nations perpétuent le souvenir des non-juifs qui, animés des principes et des sentiments humains les plus nobles, risquèrent leur vie pour aider les Juifs pendant la Shoah. Symboles du renouveau des arbres ont été plantés tout le long de l'allée et à proximité. Des plaques placées au pied des arbres ou regroupées dans le jardin indiquent le nom de ceux qui sont au pied des arbres ou regroupées dans le jardin  indiquent le nom de ceux qui sont ainsi honorés, et le nom de leur pays de résidence au moment des faits. Jusqu'à ce jour, 15 670 non-Juifs ont été reconnus comme des Justes parmi les nations.

Le Hall du souvenir est un lieu solennel, dans un bâtiment qui évoque une grotte souterraine ; des bougies du souvenir, une ancienne tradition juive, se reflètent à l'infini dans ce lieu si sombre. Ce mémorial a été crée à la mémoire du million et demi d'enfants juifs qui moururent pendant la Shoah.

La Vallée des communautés est un monument d'une superficie de plus d'un hectare, creusé dans la roche naturelle du site. Elle préserve les noms et l'histoire des milliers de communautés juives qui furent détruites au cours de la Shoah, et de celles qui souffrirent et néanmoins survécurent à ces années si sombres.

Autres caractéristiques de Yad Vashem

Les Archives centrales de la Shoah et de l'héroïsme constituent le fond le plus important et le plus complet du monde ; elles comprennent plus de 50 millions de pages, presque 100 000 photographies et des milliers de films et d'enregistrements vidéo de témoignages de rescapés. Le public a accès à ces documents, qu'il peut consulter dans des salles spécialement aménagées.

La Bibliothèque réunit plus de 70 000 ouvrages en plusieurs langues, des milliers de périodiques, ainsi qu'un ensemble de documents rares et précieux. L'ensemble constitue le fonds le plus important au monde sur la Shoah. Le public peut consulter les ouvrages sur place et les Israéliens peuvent en emprunter pour une durée limitée.

L'École d'enseignement de la Shoah propose des programmes éducatifs intensifs dans différentes langues pour les étudiants de l'enseignement supérieur et secondaire, ainsi que pour les touristes, des groupes d'adultes du monde entier, les nouveaux immigrants, les membres des forces armées, le personnel enseignant et d'autres groupes encore. Ces programmes sont prévus et organisés à l'avance.

Le Centre international pour les études de la Shoah coordonne et encourage la recherche au niveau national et international ; il organise des congrès et des colloques, il publie de nombreux travaux sur la Shoah, des journaux intimes, des mémoires, des études historiques et un bulletin scientifique annuel.

La "Campagne de la onzième heure" est un nouveau projet lancé par Yad Vashem pour tenter de rassembler les ultimes témoignages des derniers rescapés encore en vie et les noms des victimes qui pourront s'ajouter à ceux d'entre elles que l'on a déjà identifiées. Le public est vivement encouragé à participer à cette mission sacrée.

Sites à compulser rubrique "Sites Shoah"

Haut de page

Retour à la page d'accueil